Elettronica

ÉLECTRONIQUE

Dans le secteur de l’électronique les délits peuvent se manifester en deux façons:
  • Le «piratage», la conduite la plus commune et la plus généralisée, qui se manifeste par des actions illicites avec préjudice du droit d’auteur et des droits voisins concernant les œuvres de l’esprit (musique, œuvres cinématographiques, logiciels, œuvres éditoriales, etc.)
  • La «contrefaçon», dans l’acception la plus étroite du mot, c’est-à-dire la reproduction illicite de biens électroniques (dont la marque ou brevet sont enregistrés) ou la commercialisation de produits dangereux (parce qu’ils ne sont pas conformes aux Directives Communautaires).

A côté des canaux traditionnels de vente de CD et DVD dupliqués, comme les étaux des marchés aux puces, les coins des rues et les littoraux des localités touristiques, il y a une forme plus raffinée et insidieuse de commercialisation: le réseau internet, qui représente désormais la «nouvelle frontière» du «piratage», vue la grande rapidité de développement des transactions et l’apparente garantie d’anonymat qu’il offre, soit aux vendeurs soit aux clients.

Les données statistiques concernant les saisies effectuées pendant les dernières années et les résultats des investigations tracent clairement les nouvelles tendances et les dynamiques du phénomène. 

Sur la base de l’expérience acquise sur le tas, en effet, il est évident que, en regard d’une baisse considérable du marché des supports matériaux reproduisant des œuvres objet de piratage (CD et DVD), il y a eu une diffusion exponentielle de contenus digitaux dans le réseau internet (voir le graphique ci-dessous).
      grafi siti internet.png
SOURCE GDF 
En particulier, récemment il y a eu la prolifération des «plateformes de partage», c’est-à-dire des espaces web dans lesquels les usagers s’échangent illicitement des produits protégés par copyright.
Une opération récente effectuée par le Nucleo Speciale per la Radiodiffusione e l’Editoria de la Guardia di Finanza, un service spécialisé contre les fraudes dans les secteurs de la Radiodiffusion et l’Edition, a interrompu l’activité de 46 sites internet qui diffusaient, en violation du droit d’auteur, des milliers d’œuvres cinématographiques, entre lesquelles une grande quantité des premières exclusivités, aussi de production italienne.

    
Ottieni Microsoft SilverlightTGCOM 24 - 46 SITI PIRATI.wmv
Le piratage audiovisuel, outre l’occultation des intérêts économiques de véritables associations criminelles, alimente un cercle vicieux: il détermine, en effet, une crise durable, à cause du manque de recettes légales, dans les relatifs secteurs de la production, distribution et commercialisation.
Par conséquent, afin de supporter l’excellence des nos artistes et «créatifs», l’Union Européenne, l’État et les Régions sont forcés à intervenir par des financements massifs, soustrayant des recours publiques destinés à d’autres priorités.
 
  dvd pirata 2.jpgdvd pirata.jpg
 
157_IMG_0148.jpg
En ce qui concerne, ensuite, la contrefaçon, il faut remarquer qu’elle devient de plus en plus raffinée de manière parallèle au progrès technologique. Même les produits plus récemment introduits dans le marché, ainsi qu’ordinateurs, appareils, téléphones et leurs composants et accessoires: dès le moment de leur apparition dans les foires ou dans les magasins spécialisés, voilà le monde du «parallèle».
La contrefaçon répandue de cette catégorie de produits endommage profondément le système économique, ainsi que la santé du consommateur!
Juste par exemple, on peut penser aux incendies et aux explosions d’accessoires pour la téléphonie contrefaits lors de leur branchement au réseau électrique.
Mais c’est seulement un des effets, et c’est le plus visible, immédiatement perceptible. Il suffit de penser aux impressionnantes quantités d’ondes électromagnétiques émises par les appareils qui n’ont pas été soumis aux justes contrôles et soumis aux essais prévus avant de leur mise sur le marché...
Dans le graphique ci-dessous, il y a la représentation des résultats des saisies des produits contrefaits ou dangereux dans le domaine «électronique», effectués par la Guardia di Finanza pendant les cinq dernières années:
    grafico elettronica.png
SOURCE GDF 

- Societa Italiana degli Autori ed Editori - SIAE

- Comment détecter les produits contrefaits - approfondissement YAHOO! Finanza