Moda

MODE

 Le secteur de la mode est historiquement le plus frappé par le phénomène de la contrefaçon, surtout pour ce qui concerne le domaine des biens de luxe ou, en tout cas, des biens qui occupent des créneaux de vente particuliers et importants.
Pendant la dernière décennie, comme le montre le tableau ci-dessous, la seule Guardia di Finanza a saisi plus de 310 millions de produits appartenant à cette catégorie de marchandises.
grafico moda.jpg.png
SOURCE GUARDIA DI FINANZA
Le commerce des produits contrefaits comporte de nombreux problèmes qui vont de l’évasion fiscale à l’exploitation de main d’œuvre clandestine au financement du crime organisé.
Mais ce n’est pas tout: l’acheteur imprudent risque de mettre en danger sa propre santé!
Après les saisies, des approfondissements de nature technique et scientifique sont toujours effectués.
D’après ces études, la majorité des vêtements et des accessoires contrefaits contiennent des quantités supérieures aux seuils fixés par les Directives Communautaires de:
- FORMALDÉHYDE, une substance employée come bactéricide et utilisée afin de prévenir le rétrécissement des articles vestimentaires, considérée par l’AIRC, à partir de 2004, comme une substance sans aucun doute cancérogène pour l’espèce humaine;
- ALKYLPHÉNOLS, c’est-à-dire des mélanges chimiques particulièrement utilisés par l’industrie textile dans les procès de nettoyage et de teinture qui, en quantité élevée, endommagent le système hormonal, le développement sexuel et le système reproductif.ALKYLPHÉNOLS, c’est-à-dire des mélanges chimiques particulièrement utilisés par l’industrie textile dans les procès de nettoyage et de teinture qui, en quantité élevée, endommagent le système hormonal, le développement sexuel et le système reproductif.
  
-  PHTALATES, communément utilisés pour rendre le PVC plus flexible, mais indispensables dans les industries textiles pour la fabrication du cuir synthétique et de la gomme, ils sont présents dans beaucoup de produits, aussi et surtout dans les vêtements pour les enfants. Certains études ont montré leurs dangers pour le système reproductif;
- AGENTS IGNIFUGES bromés et chlorés, qui éliminent le risque d’inflammabilité des produits textiles, utilisés surtout pour les vêtements de travail pour assurer la protection des flammes et des sources de chaleur. Ce sont des substances qui, à cause de leur effet de mutagénèse, résultent fortement toxiques et cancérogènes;
- COLORANTS AZOÏQUES, qui sont des colorants principaux des industries textiles. Quelques-uns peuvent produire des amines aromatiques qui, dans certaines situations, résultent cancérogènes après un contact prolongé avec la peau;
- COMPOSES ORGANOSTANNIQUES, qui forment une classe de molécules caractérisées par la présence d’un atome d’étain. Utilisés dans les peintures et hautement toxiques, ils sont considérés comme des polluants principaux par la normative Communautaire et la cause de dommages très graves au système immunitaire;
- MÉTAUX LOURDS, contenus dans certains pigments colorés, ils peuvent s’accumuler dans les organes intérieurs pendant longtemps et ils sont fortement toxiques. Ci-dessous les contre-indications de quelques-uns entre eux:
   • Mercure: destruction du système nerveux, lésions au cerveau, préjudices à l’ADN
   • Nickel: embolie pulmonaire, difficultés respiratoires, asthme et bronchite chronique, réactions allergiques de la peau
   • Chrome VI: préjudices aux reins et au fois, problèmes respiratoires, cancer pulmonaire, mort
   • Thallium: utilisé comme poison contre les souris, il provoque des préjudices à l’estomac, au système nerveux, le coma et la mort et ceux qui survivent au thallium souffrent de préjudices au système nerveux et paralyses.
3.jpg
Les trafiques de produits contrefaits appartenant au secteur de la mode, pour leur rentabilité, ont attiré l’attention du crime organisé, qui a transféré dans l’industrie du faux les méthodologies et les recours naguère employés dans le trafic de substances stupéfiantes et dans la contrebande de cigarettes.
Des exemples sont représentés par les opérations de la Guardia di Finanza dénommées «VIA DELLA SETA» et «ALI’ BABA’» qui, au début de l’année 2014, ont abouti à l’exécution de plus de cinquante mesures privatives de liberté à l’encontre de personnages de premier plan du crime organisé napolitain.
Les investigations effectuées sur le tas ont montré que les canaux de commercialisation des produits contrefaits n’impliquent pas seulement les marchands ambulants mais, en réalité, la «filière du faux» est solidement dans les mains du crime organisé aussi d’origine étrangère.
Au cours de l’opération «COMPAGNIA DELLE INDIE», par exemple, le Parquet de Naples a ordonné l’exécution de trente-cinq mandats de détention provisoire à l’encontre des membres d’un association criminelle dont les composants étaient pour la plupart d’origine orientale.
 
   
Ottieni Microsoft SilverlightVideo de l'opèration "Vie della Seta"
Ottieni Microsoft SilverlightVideo de l'opèration "Ali Babà"
 

Liens d’approfondissement:
-  Manuel rédigé par le Ministère du Développement Économique: IO NON VOGLIO IL FALSO – ABBIGLIAMENTO E ACCESSORI
- Relazione sulla contraffazione nei settori del tessile e della moda - COMMISSIONE PARLAMENTARE DI INCHIESTA SUI FENOMENI DELLA CONTRAFFAZIONE E DELLA PIRATERIA IN CAMPO COMMERCIALE - XVI LEGISLATURA

- SMI - SISTEMA MODA ITALIA - FEDERAZIONE TESSILE E MODA

- ASSOCIAZIONE ASSOROLOGI

- ASSOCALZATURIFICI

Comment détecter les produits contrefaits – approfondissement YAHOO! Finance